Les ostéotomies du genou dans le traitement de la gonarthrose

Principes

Le poids du corps passe normalement par l’axe mécanique fémoro-tibial au centre du genou. Quand le membre est déformé en dedans (varus) ou en dehors (valgus), l’axe mécanique est dévié, ce qui entraîne une surcharge des surfaces articulaires sur un coté du genou et donc une usure des cartilages (arthrose).
L’ostéotomie va corriger l’alignement du membre inférieur et donc rééquilibrer les pressions au niveau du genou en les diminuant au niveau du compartiment arthrosique usé pour les reporter sur l’autre compartiment.
Cette intervention chirurgicale consiste en une section de l’os pour obtenir un redressement de l’axe du membre inférieur.
L’ostéotomie ne modifie donc pas l’arthrose déjà survenue, elle a un double objectif :

En l’absence de ce traitement, ces arthroses localisées à un compartiment (interne ou externe) du genou, vont s’aggraver inexorablement.

Quand propose-t-on une ostéotomie ?

L’indication de l’ostéotomie du genou dépend de plusieurs facteurs :

Techniques opératoires

Il y a deux types d’ostéotomie:

Les ostéotomies concernent essentiellement le tibia, plus rarement le fémur (dans le valgus), deux techniques opératoires sont possibles :

Le maintient de la correction obtenue, est assuré par un matériel métallique ( plaques, vis, agrafes..)

Suites opératoires

Il n’y a habituellement pas d’immobilisation stricte du membre inférieur, qui est cependant maintenu dans une attelle amovible.
La rééducation sans appui, idéalement, doit être entreprise précocement. L’appui partiel peut être autorisé dans les ostéotomies de fermeture. L’utilisation de cannes anglaises est donc nécessaire.
Il faut attendre la consolidation osseuse pour envisager l’appui total sur la jambe opérée.
Au total, le délai de reprise de la marche avec appui est variable suivant le niveau de l’ostéotomie (tibia ou fémur), sa technique (ouverture ou fermeture), le mode de fixation, allant d’une reprise immédiate de l’appui à un appui différé de 1 ou 2 mois.
Le délai de reprise de l’activité est habituellement de 3 à 4mois.

Les risques opératoires

Hélas, le risque zéro n’existe pas…

Les résultats

L’ostéotomie du genou permet souvent de bien soulager les douleurs et d’arrêter ou de ralentir l’aggravation de l’arthrose. L’usure du cartilage est toujours présente ce qui explique parfois la persistance de quelques douleurs. Il existe à long terme un risque de reprise de l’évolution de l’arthrose. Mais du temps aura été gagné avant de mettre en place une prothèse. On peut espérer une efficacité de l’ostéotomie en moyenne de 10 ans.
Cette intervention est souvent le choix le plus raisonnable chez des personnes jeunes car elle permet la reprise d’une vie normale tout en conservant l’articulation d’origine.

Retour en haut de page

Article mis à jour le 21 octobre 2011