Canal carpien

Les symptômes

Résultat de la compression du nerf médian qui donne la sensibilité au pouce, index, majeur et partie de l’annulaire, le canal carpien se manifeste le plus souvent par des troubles de la sensibilité, des paresthesies (fourmis) nocturnes et souvent une sensation de perte de force.
Le diagnostic est clinique , confirmé par un electromyogramme, examen réalisé par un neurologue ou un rhumatologue qui permet d’affirmer le diagnostic et de préciser la gravité de l’atteinte.
On peut voir sur le schéma le nerf médian accompagné des tendons fléchisseurs dans une véritable boite, le canal carpien dont le fond et les cotés sont représentés par les osselets du poignet et dont le couvercle est le ligament annulaire antérieur du carpe ou rétinaculum des fléchisseurs.

La technique opératoire

En cas d’atteinte chirurgicale, la technique opératoire est un mini-open permettant d’ouvrir le ligament (Retinaculum des fléchisseurs) qui s’est la plupart du temps épaissi, comprimant le contenu de la boite dont le nerf qui est le plus sensible.
Il s’agit d’une chirurgie ambulatoire sous anesthésie loco-régionale (le bras seulement) ou générale, le choix vous revenant après votre discussion avec l’anesthésiste que vous devez obligatoirement voir avant la chirurgie. Dans les suites, un pansement pendant une dizaine de jours et l’utilisation de la main en fonction de ce qu’elle vous autorise, la douleur étant un bon critère : « je n’ai pas mal, je fais ; j’ai mal, je ne fais pas ! ».

Vous serez revu quelques semaines après l’intervention mais les infirmières libérales qui font le pansement vous redirigeraient plus rapidement vers la clinique en cas de soucis. L’arrêt de travail est en général d’un mois.

Retour en haut de page

Article mis à jour le 21 octobre 2011