La prothèse totale de hanche

Les couples de frottement

Le couple de frottement classique est assuré par une tête en alliage chrome-cobalt ou inox sur un cotyle en polyéthylène.

Le polyéthylène s’use lors du frottement répété de la tête et libère des microparticules à l’origine d’une destruction osseuse conduisant au descellement des implants.
C’est la raison du développement de nouveau couples de frottement, proposés pour réduire cette usure :

L’intervention

L’incision et la voie d’abord sont actuellement moins importantes qu’il y a quelques années en raison de l’évolution du matériel: c’est ce que l’on appelle la technique mini-invasive (MIS).
Elle permet une récupération plus rapide de la fonction de la hanche opérée, une diminution de la douleur et de la perte sanguine, et une meilleure stabilité de l’articulation diminuant les risques de luxation. Les suites opératoires sont donc plus simples et la durée de l’hospitalisation est réduite.

L’hospitalisation

Le jour de l’hospitalisation, le personnel procédera à la préparation de la peau du membre opéré après une douche antiseptique.
Après l’opération vous serez surveillé en salle de réveil d’anesthésie, puis reconduit dans votre chambre.
Après le premier lever le lendemain de l’opération, la marche est reprise progressivement, avec l’aide de deux cannes anglaises qui seront abandonnées progressivement. Au sortir de la clinique, vous devez vous lever seul, monter quelques marches et « déambuler » avec une ou deux cannes.
L’hospitalisation dure de 5 à 10 jours dans le service de chirurgie.
Vous devrez suivre un traitement anticoagulant et porter des bas de contention pendant une quarantaine de jours pour prévenir le risque de phlébite.

Résultats et complications

Les résultats sont en général excellents. Les douleurs disparaissent, la marche redevient normale. Vous pourrez reprendre vos activités habituelles (marches, vélo, jardinage, etc.) ; il est cependant déconseillé de faire des activités physiques pouvant entraîner des chocs répétés ou violents risquant de faciliter un descellement ou une usure précoce, l’activité sportive est autorisée.
La durée de vie moyenne d’une prothèse cimentée de hanche varie de 15 à 25 ans. Nous ignorons ce que sera la survie moyenne des prothèses sans ciment de la nouvelle génération avec hydroxyapatite puisqu’elles n’ont que 15 ans de recul pour les plus anciennes.

Un certain nombre de complications sont cependant possibles comme dans tout acte chirurgical, voici les plus fréquentes :

Conseils post opératoires

Pratiquement toutes les occupations peuvent être reprises après mise en place d’une prothèse de hanche.
Un certain nombre de précautions sont cependant indispensables et les conseils suivant peuvent être donnés aux porteurs de prothèses :
Dans les premières semaines :

A distance :